Abdelali Zaimen menuisier-tennisman.

Dsc06443
Zaimen Abdelali dit « AM ALAM » Rien, qu'à sentir son odeur, Abdelali, artisan menuisier et fier de l'être,  homme très populaire dans sa ville natale Jijel qui était fière de lui, si aimé de son quartier Bab essour. Il aime le genre humain dans sa globalité, il aime discuter avec beaucoup de personne, et s'amuser avec. Il donne l'impression à chaque personne qu'il rencontre qu'elles ont un truc particulier, qui les rende unique à ces yeux. Il a la capacité de personnaliser son discoure selon chaque personne avec qui il parle. Et les gens qui discutent avec lui se sentent valorisé. Il évolue dans les cercles sociaux en s'amusant, il se fait plaisir et partage ce plaisir. Il est fluide et détendu dans ses rapports avec les autres.
C'est lui à 59 ans, les nerfs d'un dalaï-lama et 10 sur 10 à chaque œil. Quoi d'autre, monsieur l'arbitre? "Euh... Disons qu'il faut en avoir." Il en a. De tous ces attributs, donc, notre homme a décidé de faire son métier. En 2012, il est devenu le meilleur arbitre de la wilaya de Jijel.

Sans titre 5


Le voici maintenant en pleine action. Une statue sur un piédestal. Immobile et seul au monde. Abdelali Zaimen n'est pas de ces arbitres dont la tête oscille comme une pendule. C'est à peine si l'on distingue un léger battement de cils à chaque échange. Il stipule « L'arbitrage, c'est un peu comme la conduite automobile. Je n'ai jamais eu de pépins en roulant à fond sur l'autoroute. A chaque fois que je me suis planté, c'était en ville, à 40 à l'heure, plus que les rues, il déteste les matchs à sens unique ». Il rajoute « C'est une pression supplémentaire qui nous oblige à la modestie, car on peut être déjugés, convient-il. Mais cela renforce un autre aspect de notre métier, déterminant, la communication. Les meilleurs arbitres ne sont pas ceux qui ne se trompent jamais, mais ceux qui ont la confiance des joueurs. Il se passe des tas de choses sur le court entre eux et nous, que le public ne voit pas mais qui sont essentielles. » Il a reçu dans son atelier les joueurs du Tennis Club de Jijel. Pour leur parler de son métier. A son tour, il est allé sur les courts de tennis pour répondre aux questions posées par les adolescents sur son métier de menuisier pour montrer la beauté de son métier, les outils, le bois, l'art.  
- À quoi correspond le métier de menuisier ?
Abdelali : le menuisier est l'homme du bois, c'est avant tout l'homme qui travaille le boisqui existait sur terre bien avant nous. Dès l'apparition de l'humanité, l'homme s'est intéressé aux bois car cela lui permettait de vivre : il y trouva des fruits, il y chassait des animaux qui s'y cachaient...Avec le bois, il fabriquait des flèches, il fermait l'entrée des cavernes. Plus tard, lorsqu' 'il inventa certains outils comme la hache, il utilisa davantage encore le bois. Avec l'évolution, l'homme est devenu plus technicien, les « métiers, sont apparus. Le menuisier c'est l'homme qui transforme le bois de manière à ce que l'arbre devienne un élément de notre vie ; Exemple : le cadre d'une fenêtre.
- Peut-on se servir de tous les bois ?
Abdelali : Oui, en tenant compte de leurs qualités et de leurs défauts. En général, les gens d'une région utilisent le bois qu'ils trouvent dans leur milieu: si vous allez dans les Alpes, vous verrez beaucoup d'habitations en sapin ou mélèze.
 - Quel bois préférez-vous travailler :dur ou tendre ?
Abdelali :Cela dépend de l'usage de la pièce que l'on veut fabriquer : si on prend du bois tendre pour faire un établi, il cassera.
- Aimiez-vous travailler le bois, enfant, ou est-ce venu plus tard ?
Abdelali: Enfant, je bricolais dans l'atelier de mon père, mais le métier de menuisier ne m'est pas venu à l'idée tout de suite et je pense que si mon père n'avait pas été menuisier, je n'aurais sûrement pas fait ce métier-là.
-Avez-vousdes outils différentspour chacun des bois ?
Abdelali :J'ai beaucoup d'outils dans mon atelier et chacun d'entre eux est approprié pour donner une forme précise au bois. Je préfère les outils mécaniques et non électriques.
Abdelali :Cette scie est celle des scieurs de long: ils l'utilisaient autrefois pour fendre les troncs dans le sens de la longueur. Pour que le bois soit lisse, le menuisier utilise la varlope.
- Êtes-vous spécialisé dons quelque chose ?
Abdelali: Non, je fais un peu de tout; je répare les meubles, je monte des cadres. Mais plus la société évolue, plus précis et spécialisés sont les métiers du bois. Le menuisier ne fabrique pas de chaises : c'est le bâtonnier; le sculpteur mais je le fait comme même.
Rida Hocine

souilah2@yahoo.fr medsouilah@jijel.info

Commentaires (1)

hacen cheriti
  • 1. hacen cheriti | 19/01/2015
c'est un homme attentionné, sociable, un peu farceur, mais qui sait être sérieux quand il le faut, bon vivant..C'est mon voisin, un citadin qui aime son métier....il peut être très sérieux et en même temps il peut être une personne qui n'agit ou ne parle pas sérieusement, qui fait continuellement des farces tout en respectant les gens.Il est spécial ..il peut écouter et apprécier une chanson Chaabi comme il peut danser du Hillbilly d'Elvis Presley ....une fois dans un camping, comme il aime à faire ou à dire des choses bouffonnes mais pas( grotesques) ou à jouer des tours plaisants ..Il a fait semblant d’être muet… et ça a marché....il y avaient des touristes d'Alger ...ils l'ont cru ....hey hey hey..il faisait le muet mais lol il n'était pas sourd .....pendant des jours ...mais quant il leur a parlé ....il n'ont pas cru ...il a crée une situation délirante....Abdelali est un homme gentil , populaire ...we love you ...

Ajouter un commentaire

 
×