Ouled Asker (Jijel) Des conditions de vie précaires à El-Menazel

Les habitants de la localité d’El-Menazel, située dans la commune d’Ouled Asker, à 40 Km à l’est de Jijel, ne cessent de dénoncer leurs conditions de vie précaires. Selon eux, les problèmes sont multiples, à commencer par l’état piteux des routes qui mènent à leur localité.
Les habitants que nous avons rencontrés nous ont fait savoir que la route reliant Ouled Asker à leur village demeure sans entretien.
“Les nids-de-poules et les affaissements ont rendu l’accès très difficile à notre village (…).

Nous avons signalé ce problème aux services de l’APC mais on constate que nos doléances ne sont pas prises en considération bien que cette route est le seul moyen de désenclaver notre localité”, s’indigne un villageois. En ce qui concerne les établissements scolaires, la localité dispose de cinq écoles primaires et d’un CEM, mais le manque flagrant d’enseignants se pose toujours. Selon un parent d’élève, “les instituteurs et les enseignants boudent cette région enclavée car ils peinent à rejoindre les classes, notamment en hiver où le seul accès à l’établissement devient dangereux, cela sans parler du problème du transport scolaire qui pénalise nos enfants”, a-t-il fait savoir.
Les jeunes de la région, quant à eux, souffrent du chômage, même si dans leurs rangs on compte plusieurs diplômés universitaires.
“On aimerait bien prouver nos compétences et notre savoir-faire, à part le travail durant la cueillette des olives, nous n’avons pas où aller, même les infrastructures sportives sont absentes à El-Menazel”, déplore un jeune de la région. Par ailleurs, nous apprenons que la région souffre d’absence totale d’eau potable. Les habitants s’approvisionnent à partir des sources d’eaux non contrôlées, ce qui les expose à diverses maladies.
Les habitants dénoncent également le service catastrophique au niveau de l’unique salle de soins. Selon eux, “cette dernière ne dispose que d’une infirmière qui prend en charge plusieurs dizaines de malades par jour.  Le médecin, quant à lui, rend visite aux habitants une fois tous les 15 jours”. Interrogé à ce propos, le président de l’APC d’Ouled Asker n’a pas nié ces problèmes qui marginalisent la localité d’El-Menazel.
Concernant les affaissements de la route reliant cette dernière au chef-lieu de la commune, le P/APC a affirmé qu’aucun programme n’a été enregistré pour le moment pour améliorer l’état de cette route qui marginalise les habitants, notamment au niveau du lieu-dit Essafsaf. Ce dernier nous signale, par ailleurs, que les travaux du réseau d’assainissement sont en cours et le taux d’avancement est actuellement à 60%.odejjijel.org

Liberté 13/01/2015 Par Mouloud SAOU

 

souilah2@yahoo.fr medsouilah@jijel.info

Commentaires (2)

Hoscin
  • 1. Hoscin | 13/01/2015
je commence à croire et la dure réalité assoit ma conviction que tous les Hauts Lieux de la Révolution sont, pour des raisons évidentes, laissés à l'usure du temps afin d'effacer toute trace de l'Histoire de pays. D'ailleurs, la région ayant abrité le commandement opérationnel de la Guerre de libération est en train de payer ce haut fait de l'histoire en matière de développement. Les divers rapports établis par le Gouverneur d'Alger a toujours mis en garde la métropole du péril du Nord constantinois.
MedSouilah
La commune montagneuse de Boucif Ouled Askeur, qui a abrité durant la guerre de Libération le poste de commandement de la wilaya II, demeure toujours enclavée...

Ajouter un commentaire

 
×